Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Alerte : la cryptographie sera bientôt illégale

C'est vrai puisque c'est écrit sur Twitter

Au Bar des Amis, Paulo, accoudé au comptoir nous explique que les Etats devraient pouvoir écouter toutes les conversations chiffrées et que d'ailleurs, si un Etat le voulait vraiment, s'en serait fini de la crypto, qui serait d'ailleurs cassée aisément...

Phil Zimmermann, papa de PGP - Matt Crypto - CC BY-SA 3.0

Bon... accrochez-vous, saycompliqué... Tout part d'un tweet de l'inénarrable Laurent Alexandre qui fait sa pub pour une de ses chroniques dans L'Express : "La contre-révolution numérique". En résumé notre urologue reconverti en expert de l'intelligence artificielle nous explique que ceux qui croyaient, aux débuts d'Internet, que le réseau allait booster la démocratie étaient des enfants utopistes, naïfs. Et oui, aujourd'hui, nous explique Laurent Alexandre, "Le Web est devenu un outil majeur de désinformation et de contrôle policier. Il n'a pas élargi les libertés politiques ni tué les régimes autoritaires. Bien au contraire : outil d'émancipation politique entre 1995 et 2005, il est maintenant un allié majeur des régimes autoritaires, dont les trois piliers - la censure, la propagande et la surveillance - sont facilités par les technologies numériques.". La douche froide.

Et de donner quelques exemples : "Les lois sécuritaires ont réduit les libertés numériques et permettent la surveillance de masse sous prétexte de lutte antiterroriste. Les blocages des comptes Twitter et Facebook à la demande de l'Etat français se multiplient".

Les lecteurs de Reflets le savent depuis 2011, les Etats, et la France en particulier, ont déployé des systèmes permettant des interceptions de masse sur le réseau. Laurent Alexandre semble découvrir en 2018 que tout n'est pas rose en matière de surveillance.

Mais son bagage...