Arrestations et détentions arbitraires, l’autre exception française

« En 2011 en France les manifestations sont encore encadrées par un décret du 23 octobre 1935, signé par le président du Conseil de l’époque, Pierre Laval, qui fut fusillé pour “trahison” le 15 octobre 1945
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

6 thoughts on “Arrestations et détentions arbitraires, l’autre exception française”

  1. Bonjour,

    Petite remarque sur le titre de cet article (« l’autre exception fançaise ») et non sur le fond.

    Quelle serait donc cette autre « exception » ? Je pense malheureusement que vous voulez parler de « l’exception culturelle ».

    La France (et d’autres pays) se refuse jusqu’à présent à considérer la culture comme étant un bien marchand comme les autres : on parle alors de « l’exception culturelle », ce qui signifie que la culture doit être une EXCEPTION aux règles de l’OMC, et que les nations doivent pouvoir par exemple librement subventionner leur cinéma sans encourir les foudres de l’OMC.

    On pourrait parler de « l’exception énergétique » si l’énergie ne devait pas non plus suivre les lois de l’OMC (mais ce n’est pas le cas).

    Certains journaleux incultes ont ajouté le qualificatif « française » derrière cette expression « exception culturelle ».

    « L’exception culturelle française » est une expression totalement vide de sens qui résulte d’un grossier et très étonnant contresens.

    Cordialement

  2. Merci d’avoir parlé de cet article de EHCR news, j’aurais néanmoins aimé que vous ne passiez pas sous silence la toute fin de l’article où il est clairement expliqué que les gardes à vues effectuées sur des indignés sont une violation explicite de la Convention des Droits de l’Homme par la pref de police.

    1. « Passé sous silence »? Je vois pas en quoi, car les récentes manifs des « indignés » sont citées dans ce billet parmi d’autres exemples plus anciens d’arrestations expéditives. Et relisez bien la fin de l’article d’ECHR News, elle n’est pas du tout destinée aux seuls « indignés », mais à l’ensemble des manifestants qui les ont subi ces derniers temps.
      jet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *