Amesys : le lourd poids du secteur militaro-industriel

Pour un peu plus de 100 millions d’euros, Bull a racheté Amesys. Jusque là, tout est logique. Un mastodonte de l’informatique française reprend une petite société spécialisée. Ce qui est plus étrange, c’est que peu
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

2 thoughts on “Amesys : le lourd poids du secteur militaro-industriel”

  1. euhh MBDA et non MDBA ??
    Après Eurocopter, Astrium et EADS c’est la même famille, y compris son Etat actionnaire. D’ailleurs bizarre qu’il n’apparaissent pas dans la liste, c’est plutôt Cassidian la branche Défense du groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *