#ALTAIR : ou quand la culture numérique ne peut plus attendre les promesses d’ #HADOPI

Les antis le claironnaient depuis 2009, HADOPI est une mauvaise solution à faux problème, ou du moins à un problème réel, mais mal posé. La répression des internautes bat son plein, la fermeture de Megaupload
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

9 thoughts on “#ALTAIR : ou quand la culture numérique ne peut plus attendre les promesses d’ #HADOPI”

  1. « une mauvaise solution à UN faux problème » et non pas « une mauvaise solution à faux problème »

    « années-lumière » et non pas « années lumière »

    « dérives » et non pas « derives »

    « œuvres » et non pas « oeuvres »

    « La répression qui, elle, vise les particuliers » et non pas « La répression qui elle vise les particuliers » (cette phrase est un peu lourde)

    « des changementS » et non pas « des changement »

    « elleS sont » et non pas « elle sont »

    « afin D’offrir » et non pas « afin offrir »

    « le champ » et non pas « le champs »

    « c’est-à-dire » et non pas « c’est à dire »

    « Il y a des propositions très fortes QUI jouent » et non pas « Il y a des propositions très fortes et jouent »

    « la création du fond » et non pas « la création du fonds »

    « travaux d’intérêt général » et non pas « travaux d’intérêt généraux »

    Amicalement,

    Antypool

  2. Quelques coupages de cheveux orthographiques en 4 :

    une mauvaise solution à faux problème -> UN faux problème
    l’échec annoncé HADOPI -> d’Hadopi

    La répression qui elle vise les particuliers a surtout, là encore comme annoncé, donné lieu à des changement –> qui, elle, … des changementS

    80 spécialistes qui se sont fixés pour objet -> fixÉ
    une base de reflexion alternative -> rÉflexion

    Il y a des propositions très fortes et jouent sur de nombreux leviers :
    -> et qui / qui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *